Les femmes, le travail rémunéré et le leadership

Les femmes ne composent que 27 % de la députation fédérale et entre 9 % (Nunavut) et 39 % (Colombie-Britannique) de la législature provinciale et territoriale. Les femmes sont également sous-représentées en STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) et, selon Statistique Canada, continuent de faire l’objet d’un écart salarial.

À voix égales et Les Héritières du suffrage se sont engagés à élire plus de femmes de tous les partis à tous les échelons du pouvoir au Canada. Les déléguées d’un bout à l’autre du pays cherchent déjà à apporter un changement qui avantagera les jeunes femmes à l’échelle du Canada.

À voix égales a sélectionné deux chefs de réseau pour saisir l’expérience et le savoir-faire des Héritières du suffrage et faciliter l’établissement de réseaux et de liens qui aideront les jeunes femmes à apporter un changement.

Sarah Toole
Cumberland – Colchester

Sarah achève une maîtrise en Administration publique à l’Université Queen’s, avec un accent mis sur les questions féministes. Elle est vice-présidente aux Politiques chez les Jeunes Libéraux de l’Acadie, membre du comité de direction de sa députation et participante à un certain nombre de campagnes et d’organismes politiques. Sarah possède également une vaste expérience en direction des politiques et des programmes dans les domaines de la violence fondée sur le sexe et du fonctionnement des organismes sans but lucratif.

Sarah_FB_FR.jpg

Elinor McNamee
Delta

​Elinor possède des antécédents scolaires en politiques sur les genres et achève actuellement un diplôme de maîtrise sur les Femmes, la Paix et la Sécurité à la London School of Economics. Dans le cadre de son mémoire, elle étudiera comment les femmes participent aux processus de consolidation de la paix et aux recoupements entre le droit humanitaire et les genres. Elinor a travaillé pour le gouvernement du Canada, la Croix rouge canadienne et la Chambre de commerce du Grand Vancouver où elle a coordonné le Women's Leadership Circle, l’un des programmes de formation au leadership les plus reconnus de la C.-B. destinés aux femmes. Dans ce rôle, elle a aidé à organiser la conférence « We for She », après quoi elle a partagé les principales leçons avec le Comité sur la condition féminine à Ottawa durant la séance des Héritières du suffrage. 

Ellie_FB_FR.jpg